BleuFootkorner Tech Jogging Pantalon Fleece Nike j5L4AR
Vous êtes iciAccueil épinette
De Mode 2018 Nike Max Homme Vente Chaussures Vision Air qzSMUpV
cordophone

L'épinette est un instrument à cordes constitué d'une caisse de résonance de forme allongée sur laquelle sont tendues des cordes mélodiques et d'accompagnement (les bourdons). Les cordes mélodiques sont accordées à l'unisson et courent au-dessus d'une série de frettes métalliques. Dans la pratique traditionnelle, on appuie sur les cordes à l'aide d'un bâtonnet et on les pince avec un plectre mais, depuis les années 1970, l'épinette est également jouée avec les doigts. Les cordes d'accompagnement sont pincées à vide et produisent invariablement le même accord ou le même bourdon.

Cette épinette particulièrement imposante est la copie d'un instrument exceptionnel perdu lors de la Première Guerre mondiale. L'instrument original était conservé au Musée communal d'Ypres, situé dans les Halles aux Viandes, dont tout le mobilier a été détruit par les bombes incendiaires allemandes, fin novembre 1914.

Basse Leboncoin Chaussures Annonces 15 Nos Normandie Occasion Page MpzUSV

En 1865, l'instrument attire l'attention du musicologue audenardais Edmond Vander Straeten (1826-1895) qui lui consacre, trois ans plus tard, une petite monographie : Le Noordsche Balk du musée communal d'Ypres. Cette brochure constitue la toute première publication sur l'épinette en Flandre. Vander Straeten, qui n'a visiblement jamais vu d'épinette auparavant, désigne donc l'instrument sous le nom de Noordsche Balk, s'inspirant probablement des musicologues du nord des Pays-Bas Klaas Douwes (1668-1722) et Jacob Wilhelm Lustig (1706-1796). En Flandre, l'appellation Noordse balk n'a en tout cas jamais été relevée dans le langage populaire. On désigne le plus souvent l'instrument sous les noms epinet, pinet, spinet ou encore vlier, blokviool et une bonne douzaine d'autres termes locaux.

L'instrument a été donné au musée d'Ypres par Ferdinand Van de Putte (1807-1882), curé du village voisin de Boezinge entre 1843 et 1858. Il a pu raconter à Vander Straeten que l'instrument servait à accompagner le chant dans son église quand l'orgue faisait défaut. Vander Straeten indique que d'après l'étiquette du musée, l'épinette est vieille de deux siècles. Elle devait donc dater du milieu du XVIIe siècle, ce qui en fait potentiellement la plus ancienne épinette des Pays-Bas méridionaux.

La copie dont il est ici question a été fabriquée à l'initiative du notaire renaisien César Snoeck (1834-1898), un collectionneur passionné d'instruments de musique qui se décrivait malicieusement comme souffrant de « musicorganopathie ». Snoeck était un bon ami d'Edmond Vander Straeten. C'est sans doute grâce à Vander Straeten qu'il a appris l'existence de l'épinette d'Ypres. La copie doit donc avoir été produite entre 1865 et 1898. À la mort de César Snoeck, sa collection - la collection privée d'instruments de musique la plus importante au monde - est partagée entre les musées instrumentaux de Berlin, Saint-Pétersbourg et Bruxelles. Grâce au mécénat de l'entrepreneur bruxellois Louis Cavens (1850-1840), notre musée a pu en 1908 faire l'acquisition de la partie de la collection Snoeck constituée de 471 instruments, accessoires et pièces détachées issus des Pays-Bas. Parmi ceux-ci, figuraient notre épinette (inv. 2905) et deux autres spécimens (inv. 2906 et 2907).

D'après le catalogue de la collection des instruments flamands et néerlandais de Snoeck, édité à Gand en 1903, ce « grand hommel » est la « copie exacte » de l'ancien instrument conservé au musée communal d'Ypres. Mais cette copie est-elle vraiment fidèle ? Dans sa monographie sur l'épinette d'Ypres, Edmond Vander Straeten la compare avec la description des Noordsche Balken qu'il peut lire dans l'ouvrage de Klaas Douwes, Grondig Ondersoek van de Toonen Der Musijk. Vander Straeten ne décèle qu'une différence : les Noordsche Balken de Douwes ont trois ou quatre cordes, tandis que l'instrument yprois en compte huit (trois cordes mélodiques et cinq bourdons). En outre, les Noordsche Balken de Douwes, comme toutes les épinettes européennes connues des XVIIe et XVIII

Basse Leboncoin Chaussures Annonces 15 Nos Normandie Occasion Page MpzUSV
e siècles, possèdent une échelle purement diatonique (correspondant aux touches blanches du piano), tandis que la copie est entièrement chromatique (touches blanches et noires du piano). Si l'instrument original avait effectivement été chromatique, Vander Straeten l'aurait certainement remarqué. De plus, il compte sur ce dernier 21 « touches » (frettes), alors que la copie en comporte 29. Le dessin illustrant la monographie en montre également 21.

Ce dessin a été réalisé par un artiste local - un certain Böhm - lors de la visite de Vander Straeten à Ypres. Vander Straeten le décrit comme « matériellement irréprochable », ce qui est quelque peu exagéré. Les distances entre les frettes ne sont en tout cas pas rendues de manière réaliste. Un instrument ayant une telle disposition des frettes serait injouable. Il apparaît aussi sur ce dessin que les frettes ont toutes une longueur identique, alors que sept frettes de la copie sont plus longues et se prolongent aussi sous au moins deux des bourdons. Laquelle de ces deux propositions - le dessin ou la copie - correspond le mieux à l'instrument original ? La question reste ouverte.

D'après Edmond Vander Straeten, les épinettes de ce type étaient jouées à l'aide de deux plumes d'oiseaux, l'une servant à presser les cordes, l'autre à les pincer. À Boezinge - comme lui a appris le chanoine Van de Putte - c'est une plume de corbeau qui faisait office de plectre.

Basse Leboncoin Chaussures Annonces 15 Nos Normandie Occasion Page MpzUSV

L'épinette d'Ypres possède plusieurs caractéristiques communes avec d'autres épinettes des Pays-Bas d'avant 1900, comme le chevillier à volute et à chevilles latérales, ou le motif des rosaces en étoile à six branches, ici découpées dans des feuilles de laiton. La double excroissance au niveau de deux des rosaces se retrouve sur une autre grande épinette (134 cm) donnée au Musée des Beaux-Arts de Dunkerque vers 1840-1850. L'épinette yproise s'en distingue par sa longueur exceptionnelle de 151 cm. Ce qui en fait de loin la plus longue d'Europe.

Media
Images: